Les troubles d’attention et de comportement, Article 1

L’Institut Neuro Performance, en collaboration avec une psychoéducatrice retraitée (et anonyme, vous comprendrez…) tentent de répondre à vos questions concernant vos enfants ou simplement le système mis en place.

À ce jour, qu’en est-il?

Quelles sont les limitations qui sont rencontrées?

Quelles sont les solutions?

Est-ce que les solutions seront intégrées ?

Est-ce que les enseignants sont assez qualifiés ou prêts à agir de pair avec les psychoéducateurs ?

Est-ce qu’un budget conséquent est en place ?

Est-ce que le diagnostic médical est une finalité pour votre enfant ?

Est-ce que la médication est la seule option ?

Toutes vos questions sont les bienvenues et serviront à bâtir du contenu pour vous !

Nous sommes aussi ouverts à des collaborations avec d’autres spécialistes, anonyme ou non : il faut que les choses avancent. 

Pour cette semaine, nous répondons à trois questions.

Bonne lecture à tous !

Figure 2
  1. Quel est le rôle du Psychoéducateur? :

Il évalue l’adaptation psychosociale et les capacités adaptatives de la personne ou du groupe qu’il accompagne, de par de l’observation participante et systématique. Il a recours à certains questionnaires et parfois, à des tests standardisés appropriés à la situation.

Il établit un programme, propose un plan d’intervention et voit à son application.

Il évalue les résultats et l’efficacité des interventions.

Le psychoéducateur réalise le plan d’intervention à travers des activités éducatives et rééducatives établies en fonction de la dynamique particulière de la personne.

Pour se faire il organise, anime et utilise leur milieu de vie, afin que celui-ci soutienne la personne dans sa démarche d’adaptation.

En plus, il fait partie de l’équipe de soutien auprès des différents intervenants (enseignants, TES, parents).

Il anime certaines activités en classe.

En principe, il travaille constamment sur le terrain.

Le bémol :

Figure 3

‘’Ce que je déplore, c’est que maintenant notre travail est axé sur la paperasse plutôt que la présence sur le terrain. Chaque intervention doit être écrite dans le dossier-élève.

Étant formé pour faire la passation de tests psychométriques, nous passons plus de temps dans un bureau à rédiger des rapports qu’à intervenir.

C’est dommage, car c’est en présence de l’enfant en classe que l’on peut vraiment comprendre son comportement et intervenir immédiatement, tout en enseignant au professeur comment agir avec lui à l’avenir.’’

2) L’intégration d’objets dans les classes, c’est bien ? :

Figure 4

Il est difficile pour un enfant de demeurer assis sans bouger durant une période de temps prolongée.

Encore plus chez les petits.

Le cerveau se développe par le mouvement. Ils vont de pair !

Les mouvements du côté gauche du corps stimulent le cerveau droit.

Les mouvements du côté droit du corps stimulent le cerveau gauche.

Pensez au Parkinson… la personne tremble pour stimuler son cerveau.

C’est un manque de mouvement !

C’est le principe de création de la dopamine.

Figure 5

Il est important de les faire bouger régulièrement.

Les enfants de maternelle, 1ère et 2ème année ont une capacité d’attention de 15 minutes maximum !

Lorsque l’on dépasse cette période de temps, ils deviennent en surcharge.

L’enfant TDAH a une capacité encore plus courte (nous pourrons parler des perturbateurs de l’attention dans un autre article).

Il est donc recommandé aux enseignants de prendre 5 minutes pour les faire bouger, après chaque 15 minutes d’attention des étudiants (surtout chez les plus jeunes) .

Les exercices peuvent se faire sur place. Chez INP, nous adorons les exercices qui activent la circulation lymphatique et les exercices de reconnexion hémisphériques.

Vous pensez perdre votre temps et ralentir leur processus d’apprentissage ? Au contraire, ils seront beaucoup plus réceptifs par la suite.

+ Réceptif, + d’attention, + de résultats, + d’intégration, + de confiance en soi.

Figure 6

Pour canaliser l’énergie des enfants hyperactifs, proposez des ballons, des élastiques ou encore des petits bancs à base ronde. Ce sont de belles solutions, qui n’oubliez pas, permettront à l’enfant d’établir une solide fondation qui lui servira tout le restant de sa vie.

Les trois outils peuvent coûter moins cher qu’un repas au restaurant…

Figure 7

C’est beau les outils, mais il est important d’enseigner au professeur aussi bien qu’à l’enfant comment s’en servir.

Un jeu mal utilisé peut déranger toute la classe.

‘’Un enfant qui saute sur son ballon pendant la classe peut déranger visuellement et auditivement tout le monde, même si le stimulus sera intéressant pour lui.’’

Enseigner à l’enfant à canaliser son énergie est super, mais il faut aussi enseigner la méditation : cela amène le jeune à apprendre à bien respirer et à se calmer par lui-même de l’intérieur.

La plupart des civilisations du monde ont une culture axée sur la respiration et la conscience corporelle. Pensons à l’Asie et à l’Inde.

Quand avons-nous délaissé ces principes de base ?

La clinique Shanti a écrit un bel article sur le TDAH et l’acupuncture :

Figure 8

Figure 9
Figure 10

‘’J’ai fait l’expérience dans une classe de maternelle, de 1ère et de 2ème année (Québec). Le résultat est surprenant !

À la rentrée du matin, à midi et aux retours des récréations, ils s’asseyaient par terre, derrière leur chaise, en position méditation. Ensuite, ils fermaient leurs yeux, pendant qu’une musique douce jouait en arrière-plan.

Tranquillement, ils reprenaient le contrôle d’eux-mêmes.

Après le jeu, nous devons nous calmer, pour mieux écouter.’’

Après le sport, nous devons nous poser et respirer, nous recentrer…

‘’C’était intégré dans leur routine et si l’enseignant oubliait, les enfants lui rappelait.

Quand j’entends certains enseignants dirent qu’ils perdent du temps quand les enfants vont en récréation, ils semblent oublier les besoins des enfants. J’étais furieuse lorsque certains enfants devaient manquer leur récréation pour diverses raisons.’’

Figure 11

L’enfant a besoin d’un cadre, de règles pour s’épanouir et se sentir en sécurité.

Si on lui permet de tout faire, il n’a pas de balise et se sent perdu.

Il a besoin d’être arrêté lorsque ce qu’il fait n’a pas de sens.

Un enfant, à qui on a tout permis à la maison, arrive à l’école et est confronté à des règles. C’est à ce moment que les troubles de comportements apparaissent.

L’éducation commence à la maison.

Figure 12

Il faut travailler avec les parents pour remédier à la situation.

Parfois c’est difficile, car le changement fait peur et demande des efforts.

Figure 13

‘’Apprendre à dire non à l’enfant, lorsque cela fait 5 ans qu’on lui laisse faire ce qu’il veut peut amener des situations de crise et ce, avec raison, puisque l’enfant ne comprend plus ce qu’il se passe.

  • Comment approcher une psychoéducatrice pour travailler conjointement à améliorer l’état d’un enfant en thérapie?

Le parent qui éprouve le besoin d’avoir de l’aide peut rencontrer une psychoéducatrice pour avoir des conseils à rapporter à la maison.

Cependant, c’est la direction de l’école qui a le dernier mot, si oui ou non, elle peut accompagner l’enfant car il y en a trop qui sont jugés à problème dans le moment.

Souvent, la direction va référer au CLSC, qui comprend des délais de près d’une année avant de recevoir un service.

Figure 14

‘’La psychoéducatrice exécute trop de travail de bureau maintenant.’’

L’ordre professionnel ne fait pas la différence entre les écoles et les services externes.

À l’école, le psychoéducateur doit être sur le terrain, tandis que celui à l’extérieur (services sociaux, CLSC, etc) est dans un bureau.

Par contre, si l’enfant est suivi à l’extérieur, il est important d’être informé sur les interventions conseillées par l’intervenant externe, donc oui, il est très important de travailler en équipe pour le bien de l’enfant.

‘’Il arrive que le parent ne veuille pas s’impliquer dans le plan d’intervention. C’est plus difficile, mais nous parvenons à accompagner l’enfant dans son cheminement SI il y a une volonté de changement et que les efforts sont fournis.’’

Nous terminons ici aujourd’hui, en souhaitant que l’article vous a plût. J

Nous préparons une formation appelée Neuro Éducation, avec une sommité internationale dans le domaine. Si vous voulez faire partie de notre liste de contact, écrivez-nous un petit mot sur nos plateformes.

Merci de partager à votre entourage : c’est le début d’une grande série d’articles et nous voulons de la participation !

Nicolas Desjardins et Mme Mystère, la psychoéducatrice retraitée.

Nicolas Desjardins, BHS, CPN

Bachelier en Sciences Holistiques de la Santé

Expert en Neurologie Posturale et en Neurothérapie

Président, Institut Neuro Performance

1-514-771-6938

https://linktr.ee/institutneuroperformance

www.institutneuroperformance.com

info@institutneuroperformance.com

WhatsApp : +15147716938

#institutneuroperformance #tdah #troublesducomportement #école #montreal

Références

Figure 1 : propriété de INP

Figure 2 : https://cdnassets.hw.net/dims4/GG/aea2f34/2147483647/resize/876x%3E/quality/90/?url=https%3A%2F%2Fcdnassets.hw.net%2F5b%2F3d%2F01956be24dbb8a359622f0c0476a%2Femotions-collaboration-01.png

Figure 3 : https://maisonpoyaudine.files.wordpress.com/2012/03/paperasse1.jpg

Figure 4 : http://1.lavenircdn.net/Assets/Images_Upload/Actu24/2012/06/05/PID_$1362279$_0f438832-aa56-11e1-9adb-ea50d1b09409_original.jpg.h600.jpg

Figure 5 : https://i0.wp.com/apprendre-reviser-memoriser.fr/wp-content/uploads/2019/05/Le-mouvement-cr%C3%A9e-lintelligence..jpg?resize=520%2C245&ssl=1

Figure 6 : http://www.cooldad.ca/wp-content/uploads/2017/06/image.jpeg

Figure 7 : https://i2.wp.com/ecolepositive.fr/wp-content/uploads/2017/03/bandes_amazon.jpeg?w=800

Figure 8 : https://statics.lesinrocks.com/content/thumbs/uploads/2015/06/width-715/rtx1hfga.jpg

Figure 9 : http://asie-energetique.com/images/qingong-groupe.jpg

Figure 10 : https://image.jimcdn.com/app/cms/image/transf/none/path/se4ab131cee71e52d/image/i2a26240e03c009cd/version/1526490700/image.jpg

Figure 11 : https://ecolesaintgouenosc.files.wordpress.com/2013/06/img_9095.jpg

Figure 12 : http://ekladata.com/aP_1zQQA9QAnNxfZ0rCZ1NstFYA.jpg

Figure 13 : Sans référence.

Figure 14 : https://journaldesvoisins.com/wp-content/uploads/2017/02/DSCF3431.jpg