La Rentrée Scolaire et la Santé

Le retour à l’école, pour vous ou votre enfant, signifie souvent beaucoup de préparatifs : achat des trucs d’école, de bureau, la gestion de l’agenda avec le travail… mais aussi tout ce qui est en relation avec votre alimentation et votre santé !

Effectivement, plusieurs personnes éprouvent des difficultés scolaires et/ou de concentration et ont besoin de support pour ces périodes de temps.

D’autres ne cherchent seulement qu’à être plus performant, en plus d’avoir une meilleure santé. Dans les deux cas, il y a beaucoup de choses que l’on peut faire pour aider.

Voici mon top 5 :

  • Les déjeuners

Majoritairement, le déjeuner n’est pas perçu comme un repas de la même manière que le dîner et le souper (petit-déjeuner, déjeuner et diner en France).

On répète que c’est le déjeuner le plus important, mais malheureusement et ironiquement, les actions des gens ne correspondent pas à leurs paroles !

Un déjeuner devrait être majoritairement constitué de protéines et de gras.

Des œufs, de la viande, des légumes, des petits fruits, des noix, des graines…

Nous sommes loin des céréales Kellogg’s…

Quoi que cela peut paraitre surprenant pour plusieurs d’entre vous, il existe plusieurs raisons de prioriser ce type de déjeuner comparativement à des céréales, des rôties ou des confiseries :

  • Une meilleure gestion de la glycémie
  • Un meilleur support hormonal
  • Une bonne source de nutriments pour favoriser la production de dopamine et d’acétylcholine qui sont grandement impliquées dans la motivation et l’apprentissage
  • Un meilleur soutient au niveau de l’énergie
  • Ce ne sont pas des sources pro-inflammatoires ou pauvres en nutriments
  • Cela procure un apport de nutriments impliqués dans la santé du cerveau tels que les phospholipides, la vitamine B, le magnésium…

Si vous n’êtes pas prêt à manger ce type de déjeuner, sachez qu’il existe d’autres solutions similaires, telles que les recettes ici-bas :

  • Pudding Choco-avocat

1 scoop de protéines en poudre.

1-2 avocats (selon votre faim).

Du miel, du sirop d’érable ou une banane.

Mélangez le tout jusqu’à obtenir une texture de pudding.

Vous pouvez ajouter par-dessus des petits fruits et consommer une poignée de graines et de noix à côté.

  • Gruau boosté

1 tasse d’avoine (pas le style minute-prêt, mais de la vraie avoine !).

Des graines, des petits fruits.

Un shake de protéine à côté.

  • Poêlé de la veille

Facile à faire pour le souper et on peut manger le reste pour déjeuner.

Sauté de légumes, de viande / tempeh, de la sauce, des épices selon vos goûts…

Délicieux au goût 😊

Pour vos repas : prenez le temps de préparer une grosse quantité au souper et vous aurez ainsi des restants pour le lunch.

Si votre excuse est le manque de temps, pour environ 4$, à 23h le soir, vous pouvez concevoir  votre liste d’épicerie et la faire livrer à domicile pour le lendemain matin.

Calculez le temps que ça vous prend pour vous y rendre, faire le tour des allées, faire la file à la caisse, revenir…  environ 30 min-1h ? C’est du temps que vous aurez de plus pour vous, pour 4$ de frais. Ce temps sera réinvesti pour faire votre préparation de repas.

Pour les sprints de fins de session, vous pourriez faire commander des plats de qualité déjà préparés pour sauver le temps perdu à l’épicerie, la cuisson et le lavage de vaisselle.

Que feriez-vous avec tout ce temps gagné ?

Ceux pour qui le prix est une excuse :

  • 9 repas différents préparés par une entreprise à 10.25$ par repas (donc 9×10.25 *1.15 de taxe = 106.09$).
  • Faire votre propre épicerie (ou la commander pour sauver du temps, 1h de travail payé rentabilise la livraison amplement, pratique l’hiver quand vous ne voulez pas geler dehors au Québec 😉) vous rapporterait un peu plus de nourriture, mais vous devrez la cuisiner, faire la vaisselle, etc …

Calculez le nombre d’heures que ça vous prend, prenez ce temps là pour travailler ou étudier, comparez et vous verrez.

Finalement, le prix est assez semblable pour un dépannage de 1 semaine, en plus de vous assurer d’avoir des plats nutritifs, délicieux et de qualité. Financièrement 1-5 h de travail peut rentabiliser la différence. Selon votre salaire, cela peut même vous offrir plus de temps libre.

  • Votre sommeil

C’est probablement la 2e bête noire, avec les déjeuners, pour tous les étudiants : la tendance à se coucher tard après avoir travaillé, être devant un écran ou fêter le soir, pour ensuite se lever tôt le matin est très commun…

Les cours à 8h am, c’est pénible, surtout si vous finissez vos cours à 21h la veille.

C’est une raison de plus pour favoriser le meilleur sommeil possible, surtout que celui-ci aide à l’apprentissage et permet au corps de récupérer et au cerveau de se détoxifier.

D’ailleurs, c’est seulement pendant le sommeil paradoxal que le cerveau peut le faire.

Mes conseils :

  • Dans le monde idéal, c’est 2-3h sans exposition à un écran avant le sommeil.

C’est évidemment dans un monde idéal, mais sachant que ce n’est pas toujours possible, réservez-vous au moins 30 minutes avant le coucher pour faire une activité relaxante sans écran. Cela peut être de la lecture, de la méditation ou même un journal de gratitude.

Un produit génial pour bloquer les lumières bleues sont les lunettes Guardian, disponibles sur le site www.institutneuroperformance.com

 

  • Évitez les sucres rapides et les aliments très gras en soirée.

Une perturbation au niveau de la glycémie peut potentiellement vous mener à vous réveiller au courant de la nuit. Même si vous parvenez à vous rendormir, vous aurez cassé votre cycle de sommeil.

Pour plusieurs personnes, le réveil vers 1 à 3h du matin est très fréquent. En médecine chinoise, cela fait référence à l’heure biologique à laquelle le foie est le plus actif. Si cela venait à vous réveiller, on pourrait se demander s’il ne travaille pas trop fort. Cela pourrait être potentiellement dû à un repas trop lourd en soirée (ou bien arrosé).

  • Favorisez les graines de citrouille, du poulet et/ou de la dinde pour souper, accompagné de légumes foncées et d’aliments amers (pissenlit, radis noir, céleri, artichaut, concombre, melon amer, chicorée…) ou un supplément de produits naturels pouvant aider au sommeil (exemple : Ortho-sleep de AOR, ZenBev ou Magnesium Effervescent de Purica).

Les aliments nommés sont sources de tryptophane, de magnésium et d’autres nutriments requis pour favoriser la production de valentonine (qui est le métabolite de la mélatonine, impliquée dans le sommeil) ainsi que pour supporter le foie (les aliments amers) dans le cas de réveils fréquents vers les 1 à 3h du matin.

Si vous prenez un supplément et des médicaments simultanément, assurez-vous de toujours faire vérifier s’il n’y a pas d’interaction entre les deux.

  • L’activité physique

Malgré les horaires de dingue, à jongler entre les cours, les travaux, l’étude, le travail, la famille, les activités en dehors et la vie sociale, il est important de continuer à faire du sport.

Non seulement cela supportera votre taux d’énergie, votre concentration, votre gestion du stress, mais faire du sport aérobique via un sport à haute intensité en intervalles (ex : Crossfit, Sprint, Strongman modifié) viendra augmenter le nombre de mitochondries dans vos cellules musculaires faites pour utiliser l’oxygène afin de produire de l’énergie.

Le rapport ?

Les mitochondries sont vos usines à production d’énergie, ce qui vous permet d’avoir plus d’énergie et conséquemment d’être plus efficace.

Faire du sport aide également à une meilleure gestion hormonale.

Favorisez au moins 2 entraînements par semaine de 1h chacun.

  • Gestion du stress

C’est déjà assez stressant de penser à tout ce qui peut arriver, à ce qu’il faut faire, ce qu’il faut préparer, en plus du stress même de s’être senti stressé d’avoir vécu ce stress…

Bref, voici quelques astuces :

Efficacité : Accomplir le travail prioritaire en commençant la journée.

Une journée à la fois, une chose à la fois, mettez vos priorités le matin (sans vous faire déranger) et assurez-vous d’avoir tout terminé avant 2h de l’après-midi idéalement.

Vos priorités accomplies, vous aurez du temps pour faire ce qui est secondaire (ou inutile, donc le moins stressant – il est important de finir sa journée dans le calme).

Méditer : Respirez.

La méditation, ce n’est pas uniquement de s’assoir pour respirer et de ne penser à rien. C’est se concentrer sur sa respiration, se concentrer sur les mouvements que vous faîtes pour respirer, les sensations tout en laissant aller vos pensées. C’est correct et normal d’avoir des pensées de toutes sortes. Acceptez-les, laissez-les couler.

Au besoin, si c’est trop grugeant, pensez à 1 chose à la fois et passez à la prochaine naturellement.

Le temps de méditation peut autant être d’une seule respiration pour laquelle on arrête tout, l’instant d’un moment, ou d’aller aussi longtemps que désiré (en général, une durée de 15 minutes apporte beaucoup de bienfaits).

Équilibre de vie : Continuez à avoir une vie sociale et familiale, une vie professionnelle, une vie d’étudiant, à dormir, à faire du sport… et surtout de faire ce que vous aimez !

P.S. : Il est aussi important de prendre du temps pour soi et ne rien faire.

Si vous appréciez le moment, ce n’est pas du temps perdu. Ça a valu la peine, alors arrêtez de culpabiliser.

Facile à dire, pas facile à faire. Faîtes-vous une cédule.

Combien d’heures de cours ?

Combien d’heures de transport ?

Combien d’heures de travail ?

8h de sommeil / nuit au minimum.

C’est sur le reste de votre temps disponible que vous avez le contrôle :

  • Comment sauver du temps au niveau alimentaire
  • Comment rendre les entraînements les plus efficaces et courts possibles
  • Quand prendre le temps pour voir les amis et la famille
  • Quand prendre le temps de faire ce que l’on aime…

Voyez aussi quelles sont vos pertes de temps.

En moyenne, l’on perd 21h sur Facebook et sur les réseaux sociaux par semaine.

Si vous sortez dans les bars régulièrement, ce sont des dépenses qui ne sont pas toujours utiles (on peut avoir du plaisir sans consommer de l’alcool ou autre).

Si le travail est loin de votre domicile, les frais de transport et les heures perdues sont augmentés : pensez à trouver le travail le plus payant et le proche possible.

Si vous gagnez assez d’argent, commandez des plats déjà préparés de qualité.

Qu’est-ce qui se passe dans votre vie qui peut nuire à vos performances et qu’est-ce que vous pouvez faire pour changer cela? 😊

Bienvenue dans le monde des affaires = rentabiliser votre temps; c’est votre seule ressource non-renouvelable.

  • Rêvez

La vie, ce n’est pas l’école : vous n’aurez pas à dégobiller des connaissances apprises par cœur sans rien y comprendre au travail pour gagner de l’argent jusqu’à ce que mort s’en suive.

La vie, ce n’est pas être parfait non plus : on a tous des forces et des faiblesses.

Il existe plusieurs types d’intelligence.

Si vous tirez leçon d’un échec, vous n’avez pas échoué. Finalement, vous y gagnez toujours.

Seuls les gens n’ayant jamais tenté n’ont jamais fait d’erreur.

Arrêtez de stresser pour un rien (exemple un examen) dans un système éducatif qui tente de vous dire que c’est important, quand la réalité est que cela ne changera pas nécessairement grand-chose à votre vie.

La plus grande erreur que vous pouvez faire, c’est d’avoir des regrets.

Rêvez, créer des projets.

Peut-être vivrez-vous un échec financier en essayant et en tirer une leçon ?

Peut-être allez-vous créer et réaliser votre rêve et en vivre ?

La vie ne se résume pas à payer des factures. L’aspect économique est un point important et omniprésent de nos jours, c’est vrai ! Cependant, dites-vous qu’il y a des gens qui vivent à faire des ‘’memes’’ Facebook, d’autres que leur passion est de faire du surf et qui l’enseigne pour gagner leur vie, d’autres vivent des revenus de leur entreprise de revente de trombones en or à environ 10 000$ (trombone, qui pourtant, fait le même travail qu’un trombone ordinaire).

Adaptez votre style de vie en fonction de vos rêves 😊.

Il n’y a pas de meilleurs emplois que d’autres, il n’y a que des gens avec des meilleurs choix concernant leur propre vie.

Si vous êtes trop insécure ou n’avez pas la graine de l’entreprenariat, c’est ok : mais cela ne doit pas vous empêcher de faire ce que vous aimez !

Bref, n’oubliez pas vos rêves 😊 et ne vous en faîtes pas pour vos études !

Votre vie n’est pas en jeu.

Faîtes ce que vous avez à faire, travaillez fort, reposez-vous en conséquence et vous réussirez 😊

Bonus : Parmi mes suppléments favoris pour l’école, il y a évidemment une bonne multi-vitamines (par exemple : MyKind de Garden of Life ou celle d’ATP), un bon oméga-3 (Aquaomega), mais si je parle plus spécifiquement quant à la santé du cerveau et aux performances scolaires, en voici 4 que je favorise. Comme mentionné plus tôt, si vous prenez des médicaments, veuillez faire vérifier les interactions potentielles avec ces produits avant.

LTO3 :

  • Scutellaire (plante trophorestauratrice – qui refait les cellules – nerveuse, tonique nerveux et qui aide à la concentration),
  • Laitance de hareng (riche en ADN marin, antioxydant, vitamines et minéraux, acides gras essentiels, phospholipides, oligo-éléments… bref, très nutritif !)
  • et L-théanine (acide aminé provenant du thé vert ayant pour rôle de réguler les niveaux de dopamine, de sérotonine et de GABA, qui sont des neurotransmetteurs impliqués dans la motivation, la bonne humeur, la relaxation, etc.)

Formule très simple et efficace. Il y en a une sans saveur et l’autre avec saveur en capsule (celle avec saveur est plus prometteuse). Peut être pris sur le long terme.

  • Miviton + Plus de Holizen

C’est un peu le même principe que LTO3, il y a de laitance de hareng, de la gelée royale (très nutritif et bon support pour le système hormonal) et de l’éleuthéro, qui est un adaptogène. Ce qui est intéressant avec les adaptogènes, c’est que si on est plus surmenés pendant une période de temps, que ce soit au niveau nerveux, hormonal ou immunitaire (en étant par exemple plus stressé, plus fatigué…), ça vient nous réguler dans la direction qu’on a le plus besoin et apporter un peu plus d’énergie😊 Cependant, pour en tirer le maximum de bénéfices, il faut changer les plantes adaptogènes à chaque mois et/ou prendre des pauses. Si on s’y adapte, cela ne fonctionne plus.

Très efficace et très bon au goût 😊.

  • Growth Factor de ATP

Alpha-GPC, L-tyrosine et Acétyl-L-Carnitine : très simple, aide à la santé du cerveau et est aussi un bon stimulant. Si vous voulez un petit ‘’coup de pied dans le popotin’’, tout en prenant soin de votre cerveau, c’est très bien 😊.

  • Mood de Garden of Life

Ce qui est très bien avec ce produit, c’est une combinaison de probiotiques (pour aider à la digestion et apporter d’autres bienfaits sur la santé) avec de l’ashwagandha, qui est un autre adaptogène très connu et qui a ÉNORMÉMENT d’ouvrages scientifiques à son sujet.

Pour quelqu’un avec des petits désordres digestifs ou qui veut supporter son système immunitaire en début d’année scolaire, en plus de prévenir les effets plus dépressifs de la baisse de clarté à l’automne, c’est fait pour cela ! C’est un produit unique en son genre.

Vos commentaires et partages sont appréciés J

Bonne année scolaire !

Charles Vaillancourt,

Naturopathe, Neurothérapeute INP, Thérapeute psychocorporel INP, Entraîneur sportif

Pour me rejoindre : vaillancourt_charles@live.ca

Pour prendre rendez-vous : https://square.site/book/DDHYPENHHK3PH/charles-vaillancourt-laval-qc

ou par Facebook : https://www.facebook.com/charles.v.coach

Sinon, vous pouvez me voir au Avril Supermarché Santé à Laval 😊

 

#institutneuroperformance #nutrition #école #concentration #montreal

Leave a comment