La Chromothérapie, une Introduction

Qu’est-ce que la chromothérapie ?

C’est simple ! La thérapie par les couleurs.

Les couleurs influencent les gens, c’est d’ailleurs pourquoi elles sont utilisées de plusieurs façons dans le marketing et dans les sciences de la guérison. En fait, la thérapie des couleurs, aussi connue sous le nom de chromothérapie, était utilisée par les civilisations anciennes telles que celle des Grecs, des Chinois et des Égyptiens.

Une théorie moderne stipule que les organes et les membres du corps vibrent à certaines énergies qui s’harmonisent avec les fréquences vibratoires des couleurs. Lorsque les vibrations du corps changent, cela peut entraîner des dysfonctions ou la maladie. Certaines couleurs aident à ramener la balance énergétique, de façon à stimuler les mécanismes de guérison, mais en plus, cette association est habituellement en corrélation avec les chakras.

 

Les influences physiques et émotionnelles des couleurs procurent de nombreux bénéfices pour le bien-être du corps et de l’esprit, c’est d’ailleurs pourquoi il est important de s’entourer des bonnes couleurs dans tous les aspects de notre vie.

Les couleurs ont aussi le pouvoir de stimuler certains états psychologiques ou actions. Par exemple, le rouge est grandement associé avec l’agression et la vigilance (état d’alerte). Il a aussi le potentiel de rendre les gens anxieux. Dans une étude, des chercheurs ont découvert que le fait de lire des mots écrits en rouge ou seulement de lire le mot ‘rouge’ (peu importe la couleur qu’il est écrit), entraîne une augmentation du stress, qui affectera grandement la performance cognitive et rendra plus difficile la lecture des mots.

Certaines autres couleurs ont la capacité d’améliorer l’état psychologique. 

Dans les mots de L’Institut de la Couleur :

 ‘’Pourquoi aimons-nous certaines couleurs plus que d’autres?

L’étude démontre que l’être humain associe inconsciemment à différentes couleurs, diverses parties de son corps, de son esprit et de ses émotions, il y associe aussi des symboles et des expériences particulières. Lorsque son appareil visuel est mis en contact avec une couleur, il peut éprouver une sensation de bien-être ou de mal-être selon l’état énergétique de la partie de lui-même qu’il associe inconsciemment à cette couleur. Si cette partie contient une mémoire négative ou un traumatisme, la couleur perçue peut alors rappeler à sa conscience la présence du traumatisme et amplifier le sentiment de gène ou de douleur qui l’accompagne. Afin de maintenir l’équilibre, l’organisme rejette la couleur associée au traumatisme et engendre un phénomène compensatoire qui se traduit par une attirance pour la couleur complémentaire. »

Comme l’oreille, qui nous procure aussi notre sens de l’équilibre, nous savons maintenant que l’œil remplit deux fonctions. Les cellules sensibles à la lumière, connues sous le nom de cônes, dans la rétine, à l’arrière de l’œil, envoient des signaux électrochimiques principalement à une zone du cerveau connue sous le nom de cortex visuel, où les images visuelles que nous voyons sont formées. Cependant, nous savons maintenant que certaines cellules ganglionnaires rétiniennes répondent à la lumière en envoyant des signaux principalement à une région centrale du cerveau appelée l’hypothalamus qui ne joue aucun rôle dans la formation d’images visuelles.

http://tpe2015-puce-retinienne.e-monsite.com/medias/images/produits-rehabilitation-neuro-performance-7.jpg

L’hypothalamus est une partie clé du cerveau responsable de la sécrétion d’un certain nombre d’hormones qui contrôlent de nombreux aspects de l’autorégulation du corps, y compris la température, le sommeil, la faim et les rythmes circadiens. L’exposition à la lumière le matin, et la lumière bleue / verte en particulier, provoque la libération de l’hormone cortisol qui nous stimule et nous éveille, et inhibe la libération de mélatonine. En fin de soirée, lorsque la quantité de lumière bleue dans la lumière du soleil est réduite, la mélatonine est libérée dans le sang et nous somnolons.

https://lp.medicalnewstoday.com/content/images/hero/312/312628/produits-rehabilitation-neuro-performance-8.jpg

Les cellules rétiniennes qui forment la voie visuelle ne formant pas d’image entre l’œil et l’hypothalamus sont sélectivement sensibles aux courtes longueurs d’onde (bleu et vert) du spectre visible. Cela signifie qu’il existe clairement un mécanisme physiologique établi par lequel la couleur et la lumière peuvent affecter l’humeur, le rythme cardiaque, la vigilance et l’impulsivité, pour n’en nommer que quelques-uns.

Par exemple, on pense que cette voie visuelle de l’hypothalamus (qui ne forme pas d’image dans le cerveau) est impliquée dans le trouble affectif saisonnier, un trouble de l’humeur qui affecte certaines personnes pendant les mois d’hiver plus sombres qui peuvent être traités avec succès par la lumière le matin.

Sachant que l’hypothalamus est le chef d’orchestre de notre système nerveux autonome, le directeur de notre système endocrinien et le maître de nos émotions, il est plus facile de comprendre l’influence de la lumière colorée sur notre organisme, nos émotions et notre comportement.

Saviez-vous que ?:

  • Une grande majorité de personnes utilisant des antidépresseurs manifestent une préférence pour les couleurs orange et outremer. 
  • Les individus ayant vécu une période de coma évitent les couleurs outremer et bleu nuit et sont d’avantage attirés par les couleurs orange et jaune. 
  • Les individus en manque de sommeil ont tendance à éviter le jaune et à rechercher le bleu nuit. 
  • Les personnes présentant des comportements marqués de dépendance préfèrent la couleur rose magenta et rejettent la couleur vert forêt. 
  • À l’inverse, les personnes présentant des comportements marqués d’indépendance ou étant volontairement célibataires préfèrent la couleur vert forêt et rejettent la couleur rose magenta, etc.
  • Les teintes pâles (lavées et claires) sont les plus relaxantes, qu’elles favorisent les tâches cognitives ou motrices fines.
  • La NASA a découvert que la cicatrisation ralentit dans l’espace. Un astronaute s’était blessé en réparant une navette et il y avait une lumière rouge, et l’astronaute a guéri super rapidement. 

Et encore ? :

  • Voir des couleurs est un besoin physiologique, psychologique.
  • La couleur est une représentation mentale de l’œil, parce qu’elle n’a pas d’existence matérielle dans le monde réel. 
  • La gamme musicale contient 7 notes par octave, comme les 7 couleurs.
  • Les Inuits ont une centaine de noms pour définir la neige. On peut estimer qu’ils font la différence des degrés de blanc mieux que nous. 
  • Les couleurs pour lesquelles nous avons une aversion correspondraient à un traumatisme émotionnel. 
  • Les couleurs pour lesquelles nous avons de l’attirance représenteraient inconsciemment des événements positifs. 
  • Dans les salles d’opération, on utilise le vert, ca calme et c’est l’équilibre.
  • C’est une très mauvaise idée de préparer le linge la veille pour un enfant. Ca se peut qu’il ne veule pas mettre ca le matin et fasse une crise. Les enfants vont faire des choix qu’ils trouvent beaux et avec les couleurs qu’ils veulent. 
  • Les gens qui ont des préférences chromatiques identiques ont une bonne compatibilité habituellement : anatomiquement, psychologiquement et physiologiquement semblables.
  • Une couleur rejetée déclenche un phénomène de compensation se traduisant par l’attirance de la couleur complémentaire.
  • Les gens qui n’aiment pas le blanc… Ca peut représenter un événement X : rester a l’hôpital longtemps. Tout est blanc. 

Vous détestez une couleur ? Aimez-vous la couleur opposée ?

À l’Institut Neuro Performance, nous utilisons 10 couleurs thérapeutiques, chacune ayant sa propre symbolique et effets.

La plupart du temps nous jumelons la chromothérapie avec la luminothérapie pour un effet amplifié et allez stimuler des voies énergétiques précises dans le cerveau et le corps.

Dans la formation INP 2 – Niveau 2, nous vous démontrerons des usages cliniques, mais aussi pour la performance sportive. Des effets sont reproductibles tant au niveau de la force (20% de gain+) et la mobilité.

Vous procurer nos kits de lunettes calibrées pour la chromothérapie vous intéresse ? Contactez-nous !

Je vous invite à donner votre opinion sur cet article et à le partager J

Merci beaucoup !

#institutneuroperformance #nicolasdesjardins #couleurs #thérapie #performance

Venez apprendre avec Nicolas Desjardins, BHS, CPN, à notre formation ‘INP 2 – Niveau 2 – L’Utilisation des Voies Énergétiques’ :

https://www.institutneuroperformance.com/formations/inp2-niveau-2/

Pour voir l’une des applications clinique, voici une démonstration sur un athlète de Crossfit, aussi diplômé comme préparateur physique et ostéopathe:  https://www.youtube.com/watch?v=8UZm1bxgyqA&t=3s

 

Merci de partager, au plaisir d’avoir vos commentaires et de vous voir en formation à l’Institut Neuro Performance !

#institutneuroperformance #énergie #performance #santé #international

Nicolas Desjardins, BHS, CPN
Bachelier en Sciences Holistiques de la Santé
Expert en Neurologie Posturale et en Neurothérapie
Président, Institut Neuro Performance
1-514-771-6938
https://linktr.ee/institutneuroperformance
www.institutneuroperformance.com
info@institutneuroperformance.com
WhatsApp : +15147716938

Leave a comment