Posture, Respiration et  Ceinture Posturo-Respiratoire, par le Docteur Hervé Thomas – Institut Neuro Performance

Notre corps se transforme en permanence et pendant toute la vie.

Notre corps se transforme en s’adaptant aux stimulations mécaniques qu’il supporte.

Les stimulations mécaniques que notre corps supporte en permanence et pendant toute la vie sont celles de la posture et de la respiration.

La manière dont on se tient et la manière dont on respire sont déterminantes sur l’évolution morphologique et fonctionnelle du corps

formation-institut-neuro-performance-2

Chez l’homme debout, les stimulations mécaniques de la posture et la respiration sont comparables à celles d’une grue en charge.

La colonne vertébrale est comparable au pied de la grue, elle est contrainte en compression.

La boite crânienne est comparable à la tête de grue, elle est contrainte en porte-à-faux.

L’os hyoïde est comparable au crochet de grue, il supporte la charge.

La face et le pharynx relie le crochet à la tête de grue, ils sont contraints en étirement.

formation-institut-neuro-performance-3

Etiré par les parois de la cage thoracique, le tissu élastique pulmonaire tend à se rétracter.

La charge supportée par la grue dépend de la force de rétraction pulmonaire.

Plus l’élastique pulmonaire est étiré entre l’arbre respiratoire suspendu à l’os hyoïde et le diaphragme, plus la charge de la grue augmente.

La charge de la grue dépend donc de la posture, elle augmente quand on étire le cou et quand on sort le ventre.

formation-institut-neuro-performance-4

La charge de la grue dépend aussi de la respiration.

La charge augmente quand on inspire en sortant le ventre (descente du diaphragme).

La charge diminue quand on inspire avec une synergie du diaphragme et des transverses abdominaux (élévation/déploiement de la cage thoracique)

formation-institut-neuro-performance-5

L’homme originel avait deux grands modes respiratoires.

Le mode « relaxation », où seul le diaphragme est actif, est physiologique en position allongée.

Le mode « performance », où le diaphragme et la sangle abdominale sont actifs, est physiologique en position érigée.

Le drame de l’homme moderne est d’avoir développé un troisième mode dysfonctionnel, c’est la respiration de relaxation en position érigée.

formation-institut-neuro-performance-6

Les conséquences sont morphologiques avec l’augmentation progressive:

– du relâchement et de la distension de la paroi abdominale,

– de la compression et du tassement de la colonne vertébrale,

– de l’étirement et de l’allongement du pharynx,

– de l’affaissement du plancher buccal, de la cage thoracique et du diaphragme.

formation-institut-neuro-performance-7

Les conséquences sont fonctionnelles:

–  l’efficacité ventilatoire des muscles respiratoires diminue avec l’affaissement du diaphragme (restriction),

–  la rigidité de la cage thoracique augmente par insuffisance de mobilisation et par “verrouillage” avec l’accentuation de la cyphose thoracique (restriction),

–  la puissance respiratoire moyenne augmente avec la ventilation/minute pour compenser la baisse du volume courant et l’augmentation du volume mort,

–  la compliance des parois pharyngées augmente avec l’allongement du pharynx,

–  les Troubles Ventilatoires Obstructifs du Sommeil (TVOS) augmentent avec la puissance respiratoire (pressions transpariétales) et la compliance des parois pharyngées (déformabilité),

–  la qualité du sommeil diminue avec les TVOS,

–  les performances métaboliques et cognitives diminuent avec la dégradation du sommeil et de la respiration,

–  la productivité individuelle par rapport au potentiel diminue avec les performances physiques et mentales,

–  la qualité de vie diminue,

–  les affections chroniques augmentent,

–  le coût social de l’individu augmente.

Le mode de respiration « sédentaire » est à l’origine d’un cercle vicieux de dégradation morphologique et fonctionnelle du corps.

formation-institut-neuro-performance-8

Le port d’une ceinture posturo-respiratoire permet de suppléer la fonction d’étirement et de contre-poussée sur le diaphragme lorsque la sangle abdominale est inactive en situation de verticalité:

–  favorise l’efficacité ventilatoire des muscles respiratoires,

–  favorise la souplesse, la mobilité et la capacité de la cage thoracique,

–  favorise la diminution de la puissance respiratoire moyenne et des pressions transpariétales inspiratoires.

La ceinture posturo-respiratoire prévient la dégradation morphologique et fonctionnelle du corps au cours de laquelle apparaissent et s’aggravent les TVOS et les troubles orthopédiques du squelette axial.

formation-institut-neuro-performance-9

Si vous voulez en savoir plus sur le sujet, je vous invite à consulter notre vidéo sur youtube à l’adresse suivante :

Ce vidéo est aussi extrait en podcast ici :

https://anchor.fm/institutneuroperformance/episodes/Posture-et-Respiration–avec-le-Dr-Thomas-et-Nicolas-Desjardins–BHS-e3joea/a-achojh

Pour ceux voulant en connaître d’avantage sur la ceinture ou se la procurer :

https://www.institutneuroperformance.com/produits/#1551716353422-b883a75a-3f90

La meilleure option cependant est de venir apprendre avec nous lors d’une formation de une journée, avec le Dr Thomas et Nicolas Desjardins, BHS ! :

INP Posture, Respiration et ATM

Suivez-nous sur les médias sociaux :

https://linktr.ee/institutneuroperformance

 

Au plaisir de vous rencontrer !

L’équipe Institut Neuro Performance

Nicolas Desjardins, BHS
Bachelier en Sciences Holistiques de la Santé
Expert en Neurologie Posturale et en Neurothérapie
Président, Institut Neuro Performance
1-514-771-6938
https://linktr.ee/institutneuroperformance
www.institutneuroperformance.com
info@institutneuroperformance.com
WhatsApp : +15147716938

Leave a comment