Le carraghénane (ou carraghénine)

Suite à une précédente astuce / discussion sur ce qu’il faut éviter lors de l’achat ou lorsque vous lisez une liste d’ingrédients sur un produit, un autre ingrédient à surveiller est le carraghénane.  La plupart croient que cet ingrédient est naturel et sans danger, mais en fait cela est un polysaccharide indigestible (un hydrate de carbone contenant de la cellulose et de l’amidon) dérivé d’algues rouges. Plus important encore, cet ingrédient est un additif dans les aliments les plus communs, agissant comme émulsifiant, agent épaississant ou stabilisant.  Vous verrez cet ingrédient principalement dans le lait d’amande, le lait de soja ou le lait de coco, ou d’autres produits non laitiers pour donner au produit plus de consistance et, à un produit à faible teneur en matière grasse, plus de goût.  Il a même été retrouvé dans d’autres produits comestibles connus tels que les plats cuisinés congelés, la crème glacée, le yogourt, les soupes, les produits commerciaux et dans certaines boissons.

 

Il a été démontré que le carraghénane n’a aucune valeur nutritive que ce soit. Pire encore, il peut perturber l’intestin, conduisant à une inflammation telle que le syndrome du côlon irritable, d’autres problèmes de l’intestin, et potentiellement conduire au développement du cancer, en particulier le cancer dans le tractus gastro-intestinal.

 

Il existe deux formes de carraghénane : le carraghénane dégradé (également connu sous le nom poligeenan) et le carraghénane non dégradé. Lorsqu’ils sont vus sur une liste d’ingrédients, tous les deux apparaissent comme du carraghénane seulement. Aucune de ces formes offrent davantage pour le corps humain, donc les deux formes doivent être évitées autant que possible. En tant que tel, le carraghénane dégradé a des propriétés cancérigènes qui favorisent la croissance du cancer à un rythme accéléré. Dans une étude 2001 par JK Tobacman, il mentionne que « Bien que l’Agence internationale pour la recherche sur le cancer en 1982 ait identifié des preuves suffisantes de la cancérogénicité du carraghénane dégradé chez les animaux, de le considérer aussi comme présentant un risque cancérogène pour l’homme, le carraghénane est encore largement utilisé comme un agent épaississant, stabilisant et comme agent texturant dans une variété d’aliments transformés qui prévalent dans le régime alimentaire occidental ».  Alors, pourquoi ingérons-nous encore cet ingrédient ?

 

Tobacman commente que “… Ces données ont démontré que l’exposition au carraghénane non dégradé, ainsi qu’au carraghénane dégradé a été associée à l’apparition de fissures et néoplasmes intestinales. Cette association peut être attribuée à une contamination de carraghénane non dégradé par des composantes à faible poids moléculaire, le métabolisme spontané de carraghénane non dégradé par l’hydrolyse d’acide dans des conditions de digestion normale, ou les interactions avec les bactéries intestinales “. Ce qui prouve à démontrer que de consommer cet ingrédient peut provoquer des effets secondaires graves sur le corps. Que pouvez-vous faire pour éviter cet ingrédient ? La meilleure chose à faire : lire toutes les étiquettes. C’est vraiment tout ce que vous pouvez faire. Donc, avant d’acheter un produit alimentaire, si vous êtes soucieux de votre santé, lisez les étiquettes.

 

Pour en savoir plus sur la nutrition avec Anthony Borsellino :

https://www.institutneuroperformance.com/formations/inp1-nutrition-pour-athlete/

https://www.institutneuroperformance.com/formations/inp1-neurobrain/

 

Anthony Borsellino, Ph.D.

 

#institutneuroperformance #anthonyborsellino #caballus #nutrition #alimentation #santé #intestin #carraghenane #leakygut #carraghénine

 

 

Référence:
Tobacman, J.K., (2001), Environment Health Perspectives, Review of harmful gastrointestinal effects of carrageenan in animal experiments, 109:10, 983-994.

Leave a comment