Le développement du cerveau à la naissance

Le développement du cerveau est probablement l’une des recherches les plus fascinante jusqu’à présent.

 

Pendant de nombreux millénaires, on croyait communément que l’activité mentale avait son siège au centre du corps humain, dans le cœur. Aristote défendait ce point de vue contre Hippocrate par exemple, pour qui déjà les pensées, sentiments et émotions étaient gouvernées par le cerveau.

 

Après les travaux expérimentaux de Galien, il n’était déjà plus possible de douter que le siège de ‘’l’âme dirigeante’’ était dans le cerveau.

 

Depuis, plusieurs recherches et études ont démontrées qu’à partir du moment où le cerveau commence à se développer dans l’utérus jusqu’à environ deux ans, le développement est concentré sur l’hémisphère droit.

 

Il s’agit d’une période vulnérable pour le cerveau, car elle est particulièrement sensible à certaines des influences négatives de l’environnement. Tout ce qui interfère avec le développement prénatal, le processus de naissance ou une croissance saine au cours des deux premières années de la vie peuvent affecter la croissance du cerveau droit.

 

Il peut y avoir beaucoup de raisons derrière cela, telles qu’un déséquilibre cérébral chez l’un ou les deux parents, la diète de la mère et du père, le stress, un surplus de poids chez papa et maman, la carence en vitamine D chez les parents, un taux élevé d’hormones, une déficience thyroïdienne chez la maman, l’exposition du fœtus à des médicaments.

 

Des études de Harvard ainsi que d’autres recherches suggèrent également un lien entre ces événements et un déséquilibre cérébral :

  • naissance prématurée
  • naissance par césarienne
  • naissance en position de siège
  • faible poids à la naissance
  • petite taille à la naissance
  • travail prolongé à l’accouchement
  • complications avec le cordon ombilical
  • privation d’oxygène à la naissance
  • polluants environnementaux

 

Tous ces points sont possiblement une explication pour laquelle une déficience cérébrale droite est plus commune qu’une déficience cérébrale gauche.

Notez que les recherches ont également perçu une forte corrélation entre le TDAH, les troubles autistiques, les syndromes d’asperger ou de Tourette avec le sous-développement du cerveau droit.

 

Je vous aiderai dans un prochain article à démystifier le cerveau gauche du droit, en plus de vous nommer certaines de leurs caractéristiques.

 

J’offre aussi une formation approfondie sur le sujet, dont le niveau 1 est disponible en ligne en version beta :

https://bit.ly/3eZ7lM3

 

Au plaisir !

 

Mike Lapointe

Enseignant Institut Neuro Performance

 

#institutneuroperformance #inp #NeuEra #mikelapointe #neurologie #tdah #tda #autisme #asperger #cerveau #bebe #naissance #accouchement

Leave a comment