Neurothérapie, physique quantique et univers holographique

Depuis l’antiquité, l’homme cherche à comprendre la réalité. Les philosophes de l’époque, les érudits en tout genre, scientifiques, architectes, maîtres spirituels ayant défilés au cours des siècles, ont passés leur vie à défier les lois de la physique pour comprendre l’avènement de la matière.
La science sait que ce que nous appelons et percevons comme matière est en fait composée de 99,99% de vide. Aujourd’hui selon le modèle d’univers holographique proposé par Nassim Haramein (Resonance Academy), l’explication de la réalisation de la masse dans l’espace-temps répond vraisemblablement à bien des questions en suspens, tant dans le monde spirituel que scientifique.
En effet, le vide n’existe pas !!! Il est rempli d’un gros bouillon électromagnétique… Dans sa théorie, un équilibre parfait n’a pas de raison de se matérialiser. On peut imaginer un poisson dans l’eau, il n’a vraisemblablement pas conscience de l’eau autour de lui. Cependant, si on commence à perturber l’eau en créant un mouvement, celle-ci devient perceptible… Idem quand on vide la baignoire, tant que l’eau n’a pas une force de rotation suffisante, on ne voit pas de tourbillon…

Autre principe intéressant : comment naît le temps ?

Est-ce que le temps est imaginable sans mémoire ? Est-ce que sans mémoire nous pourrions prendre conscience de ce que nous appelons réalité ? François Englert, Prix Nobel de physique en 2013, a prouvé que c’est une grosse mélasse électromagnétique qui donne à la matière sa masse (avec le boson de Higgs), et que tout l’univers passe son temps à s’organiser, se désorganiser et se réorganiser un peu plus tard (plus loin ?).

Le principe holographique: Aire de Planck composant la surface d’un trou noir

1 – Hypothèse prééminente et déterminante en physique théorique, le principe holographique est actuellement utilisé dans un grand nombre de théories, il constitue notamment un des socles de base des théories à gravité quantique. Pilier principal de la physique des cordes, il permet aujourd’hui de résoudre le paradoxe de l’information, d’offrir un cadre élégant à la gravité quantique ou encore de simplifier des calculs en physique de la matière condensée.
Lien article original :
https://trustmyscience.com/quest-principe-holographique/

L’univers serait donc une grosse mousse mémorielle (comme une bobine de film en 3D qui défilerait infiniment vite) dans laquelle notre intention enregistre ce que nous allons réaliser. Quand je décide par exemple de m’asseoir, je donne indirectement l’information à mon corps énergétique d’inscrire le mouvement dans l’espace-temps sous forme d’un corps physique.
Afin d’assurer la cohérence de réitération matérielle, l’univers, comme nous, fonctionne principalement par habitude (notre fonctionnement inconscient ~96% du calcul cérébral) et est basé sur des schémas d’exécution propre à chaque espèce tant minérale qu’organique. De même que notre petit potentiel conscient nous permet d’évoluer et de faire des choix, l’univers disposerait aussi d’une capacité d’apprentissage, on appelle cela les champs morphogénétiques ou la résonance morphique (thèse du Dr. Dr. Rupert Sheldrake).
Dès lors, nous avons tous les ingrédients pour construire la réalité :
• Un support de réalisation de masse (l’univers holographique) – le corps physique.
• Une résonance morphique qui reproduit des habitudes dans la mousse électromagnétique – les patrons moteurs et les réflexes.
• Un pouvoir d’intention qui permet l’inscription du mouvement dans l’espace-temps – le fonctionnement volontaire et la conscience physique de notre corps.

Comment la neurothérapie s’intègre dans ce schéma ?

Le système nerveux fonctionne de la manière suivante (version courte) : nos capteurs sensoriels somatiques (toucher, odorat, oreille interne, vue, proprioception, charge photonique (quantité de lumière absorbée par l’œil), etc.) ainsi que nos capteurs viscéraux (système digestif), analyse continuellement notre position dans l’espace. Le cerveau module ces informations et ordonne les séquences d’activation des chaînes musculaires, des glandes, du système digestif, etc.

Récepteurs/effecteurs

Atlas d’anatomie Netter

Imaginons que le système sensoriel soit la personne qui tape sur un clavier, le cerveau serait l’ordinateur ; et le système fonctionnel, la feuille imprimée. Combien de chances y a-t-il que le papier sorte sans faute si le dactylo fait plein de fautes avant d’appuyer sur « Imprimer » ? Une grande partie des thérapies actuelles récupère la feuille avec ses erreurs, trace un mot, ajoute des virgules, etc. Mais les erreurs sont toujours sur le papier… N’est-il pas plus cohérent d’apprendre à faire moins de fautes avant de lancer l’impression ?
Nous estimons que le corps physique est une réalisation et une projection dans l’espace-temps d’un corps énergétique (conscience mémorielle et intention). Dès lors, nous tenons les deux axes principaux de notre spécialisation thérapeutique :
• La réafférentation sensorielle globale qui consiste à déterminer quelles informations erronées provoquent des défauts fonctionnels et à les résoudre une à une (dans la mesure du possible).
• Faire prendre conscience au corps mental des freins émotionnels et des biais cognitifs qui empêchent le corps énergétique de se libérer de certains ancrages épigénétiques.

Qui sont les neurothérapeutes ?

Ce sont des révélateurs de solutions et non des observateurs de problèmes. Nous savons que notre système sensoriel est le directeur exécutif de notre fonctionnement. Porter intérêt aux symptômes ne permettra que de nommer la maladie ou le dysfonctionnement, mais ne permettra pas forcément d’en connaître la cause…
Finalement la normalisation du système sensoriel normalise quasiment tous les symptômes à condition de tomber sur le gravier qui perturbe le rouage… Le débogage des mémoires sensorielles, réflexes, fonctionnelles et mentales peut faire de petits miracles… Voir ci-dessous !

Application pratique en traitement neurothérapeutique

Notez qu’AUCUNE mobilisation articulaire n’a été effectuée. Il n’y a pas non plus de diagnostic émis par le praticien et les mesures de la scoliose proviennent de la clinique médicale. C’est un travail fait de pair avec un médecin. Les stimulations du système nerveux sont des choix basés sur des impressions cliniques et ne sont pas applicables pour personne d’autre que cette cliente. Les droits de pratique des neurothérapeutes varient entre chaque pays et l’Institut Neuro Performance n’est pas responsable de l’utilisation que les étudiants en font une fois enseignés. Cependant, nous avons choisi de vous montrer un cas intéressant, pour le bien de la communauté, qui a le droit de savoir que des alternatives sont possibles et que la collaboration de la communauté médicale serait grandement appréciée dans les cas où ils n’ont pas de résultats aussi efficaces dans ce type de pathologie.
Cas : Jeune fille de 9 ans, scoliose de 21.3° et dyslexique, port d’un corset depuis plusieurs mois.

Analyse de base

Photo gauche: 01/01/2020 16h10 Photo droite: 01/01/2020 16h12

  • Grosse déviation de la colonne vertébrale
  • Débalancement des bascules pelviennes et scapulaire
  • Rotation des épaules vers la gauche
  • Hypotonie podale (pieds qui s’affaissent)

Protocole de traitement en neurothérapie INP

Photos gauche: 01/01/2020 16h12 Photos droite: 01/01/2020 16h19

Posture

  • Pas de trouble bioélectrique prioritaire
  • Réflexe plantaire mal inhibé
  • Afférences podales faibles (5ème rayon – bilatéral, talon gauche)
  • Stimulation des zones avec un INP – Fascia Tool
  • La ceinture pelvienne s’équilibre
  • Le tronc vertébral dévie fortement sur la gauche, le bassin n’équilibre plus la scoliose…

Constatations

  • Gain en tonus podal
  • Rotation fémorale externe
  • Bascule à gauche + coli penché

 

Oreille interne et cadrans oculaires + Nick’s Technique

  • Trouble du canal semi-circulaire antérieur gauche. Correction par stimulation du liquide dans l’endolymphe en sautillant dans un angle précis.
  • Trouble du cadre oculaire 9, entraînement et stabilisation du système par saccades oculaires dans un angle précis.

Nick’s technique : stimulation des voies thalamiques par lumino-chromothérapie dans un oeil

01/01/2020 16h44

  • Détection d’une surcharge mésencéphalique par les voies
    magnocellulaires gauches (œil directeur)
  • Test de tonus avec les 10 couleurs de chromo
    (longueur électromagnétique forte : violet)
  • Débalancement des charges photoniques par l’œil droit

Constatations

  • Les tensions musculaires dans le dos ont subitement disparu
  • La déviation scoliotique semble grandement diminuée

Photo gauche: 01/01/2020 16h12 Photo milieu: 01/01/2020 16h19 Photo droite: 0/01/2020 16h42

  • À la suite du réafférencement sensoriel, les bascules scapulaires et pelviennes sont bien revenues.
  • Le coli penché a disparu après la normalisation du système vestibulaire et oculaire.
  • Le genus varus est largement diminué, on peut constater l’augmentation tonique du pied…
  • Le tronc manque toujours de beaucoup de tonus. Les épaules sont bien, cependant on peut constater un gros écart entre son flanc droit et son bras.

 

Voies énergétiques : Méridiens et Chakras

Méridiens

  • Détection d’un vide au niveau du méridien de la vésicule biliaire.
  • Muscles affectés : poplités et deltoïdes antérieurs.
  • Emotion : difficulté à faire des choix, prendre des décisions.
  • L’affirmation positive utilisée habituellement avec INP ne pouvant être parlante à 9 ans, je construis une phrase d’intégration en EFT (Emotional Freedom Technique).

Chakras

  • Chakra du Plexus solaire faible.
  • Vraisemblablement lié à un défaut d’égo, manque de confiance en soi.
  • Intégration de la phrase :
    « Je suis puissante et j’utilise mon pouvoir intelligemment. »

Résultat après une heure de traitement

De gauche à droite: 01/01/2020 16h10 – 16h12 – 16h19 -16h42 – 17h08 – 17h09

Au vu de ce qui précède, il semble évident que travailler sur la cohérence sensorielle et corriger le champ morphogénétique de chacun, permet sans grandes manipulations invasives d’obtenir des résultats stupéfiants !!!

Cliquez sur le lien ci-bas pour voir Nicolas Desjardins, Fondateur de l’Institut Neuro Performance, appliquer un soin énergétique en public :

https://www.youtube.com/watch?v=R_nU83ZVzCk&t=3127s

Annexe : Qu’est-ce que la neurothérapie ?

Pour nos formations, visitez :

www.institutneuroperformance.com

François Roux, Neurothérapeute, Enseignant INP

Institut Neuro Performance

Délégué Resonance Academy

#institutneuroperformance #resonanceacademy #francoisroux #physiquequantique #univers #neurotherapie #posturologie #scoliose #chakra #meridien

Un commentaire

Leave a comment