Psychoposturologie, scoliose et la dilution du chromosome 16

La Psychoposturologie établit des liens entres les avatars du développement précoce et un ensemble de symptômes subjectifs, qui ne résultent pas de lésion, ou d’une maladie, et qui sont récalcitrants ou récidivants.

Est-ce à dire qu’elle a une vision fataliste ?

Assurément non !

Être Psychoposturologue, c’est justement s’attacher à lutter contre la fatalité.

Contrairement au Psychanalyste par exemple, qui propose de « vivre avec » le symptôme, à l’instar du Médecin lorsqu’il se retrouve confronté à un symptôme récalcitrant et récidivant, la Psychoposturologie propose de rompre le cycle de répétition des traumatismes initiaux, liés aux conditions de gestation, de naissance, et aux premiers mois de la vie.

Pour illustrer mon propos, je présenterai l’exemple très parlant d’une jeune fille affectée d’une maladie génétique rare (dilution du chromosome 16), doublée d’un déficit intellectuel.

Cet exemple est parlant parce qu’il permet de distinguer clairement ce qui relève de la maladie, et ce qui relève de ses conséquences. Donc, d’illustrer ce que la Psychoposturologie peut, et ne peut pas, apporter.

Cette jeune fille (M.R) est née 10 jours avant terme, en 2004, par les voies naturelles. Sa mère l’a allaitée pendant 3 mois, mais M.R. régurgitait beaucoup. Le bébé a fait ses nuits vers 2-3 mois. Elle bougeait peu et pleurait quand elle se retrouvait sur le ventre. Une poussée d’eczéma et un arrêt de croissance à 6 mois, ont donné lieu à une hospitalisation. M.R. a ensuite rampé, puis marché avec appui à 25 mois, sans passer par le déplacement à quatre pattes. L’introduction de la nourriture avec morceaux a été difficile. Puis un retard de parole a été diagnostiqué.

M.R. a de nouveau été hospitalisée à 18 mois, pour le suivi de problèmes d’endormissement. Pendant plusieurs années, elle se balançait et chantait dans son lit.

Elle a été affectée d’énurésie jusqu’à ses 11 ans, qui avait évoluée par hypnose.

Parallèlement, elle a bénéficié des multiples prises en charges proposées aux personnes handicapées, en orthophonie, en psychomotricité, en kinésithérapie, ainsi qu’en enseignement et en éducation spécialisés.

Au moment du bilan en Psychoposturologie en 2018, M.R. présentait une scoliose sévère nécessitant le port permanent d’un corset. L’appareillage orthopédique et les séances de kinésithérapie n’étant pas suffisants, une chirurgie du rachis avait été programmée dans un délai de 3 mois.

L’observation à la verticale de Barré mettait en évidence un déséquilibre latéral global très important vers la gauche, doublé du déséquilibre cervico-dorsal, avers torsion des épaules vers la gauche, une épaule droite très rentrante, et une torsion du bassin vers la droite.

Au test de Maddox, elle présentait également des hétérophories horizontales et verticales.

M.R. se plaignait de douleurs aux talons, plutôt le droit, ainsi que de douleurs de fatigue entre les omoplates lorsqu’elle ne portait pas de corset pendant plus de 10-15 minutes. Elle se sentait également fatiguée, avec des migraines qui survenaient.

Le test des réflexes archaïque a montré que 11 sur 17 étaient imparfaitement intégrés. Les réflexes en cause étaient cohérents avec les conditions et les signes d’avatars durant développement précoce.

Ne disposant que de peu de temps pour intervenir, j’ai priorisé l’intégration de certains réflexes archaïques : le Réflexe Tonique Asymétrique du Cou, le Réflexe Tonique Symétrique du Cou, le Réflexe Tonique Labyrinthique, le Galant et le Landau.

Les photos ci-dessous montrent la différence de posture de M.R. au terme de l’intégration de ces 5 réflexes archaïques.

Différence de posture de M.R. au terme de l’intégration de 5 réflexes archaïques

 

Deux mois et demi après le bilan, M.R. était alignée sur la verticale de Barré, malgré la courbure persistante du rachis. Son bassin n’était plus en rotation ver la droite et ses épaules n’étaient plus en rotation vers la gauche. Seule persistait la rotation interne de son épaule droite imposée par la déformation osseuse de sa cage thoracique. À noter qu’au Maddox, M.R. ne présentait plus d’hétérophories verticales.

L’orthopédiste estimant que le port du corset n’était plus nécessaire à l’approche de la chirurgie, M.R. s’est d’autant plus réjouie qu’elle n’éprouvait plus aucune douleur lorsqu’elle ne le portait pas. Elle se sentait moins fatiguée, plus joyeuse, plus à l’aise dans son corps, et n’avait plus de migraines. Sa mère trouvait que les gestes de sa fille étaient beaucoup plus fluides et rapides.

Si les déformations osseuses et le déficit intellectuel de M.R. étaient structurelles, c’est-à-dire irrémédiablement liées à sa maladie génétique, bon nombre d’autres symptômes étaient fonctionnels, c’est-à-dire les conséquences des avatars liés aux conditions de son développement précoce.

Ces symptômes-là n’étaient pas une fatalité. Ils ont disparu spontanément en quelques semaines, par la mise sous contrôle de 5 réflexes archaïques seulement. Seule la chirurgie qui avait été maintenue, ne m’a pas permis de faire bénéficier à M.R. des autres techniques utilisées en Psychoposturologie.

Mais quel bonheur pour elle pourtant, que d’avoir d’avantage l’apparence d’une adolescente de son âge, à la fois dans le port de son corps et dans la fluidité de ses gestes. Quel bonheur de se sentir bien, et surtout d’avoir vaincu, grâce à ses propres capacités, une partie de ce qui la limitait auparavant. Ses propres capacités, car c’est elle qui a initié chaque mouvement d’intégration de ses réflexes archaïques, tandis que je la stimulais sensoriellement pour la guider.

La difformité, la lenteur, la fatigue, les douleurs quand elle n’était pas assistée par une prothèse, n’étaient pas une fatalité liée à sa maladie.

 

C’est ça, le métier de Psychoposturologue.

 

Pour plus d’informations sur la Psychoposturologie :

http://bit.ly/32DeSdG

 

La formation de niveau 1 est disponible en Juin 2020 à Montréal (Québec) et en Juillet 2020 sur Lille (France).

Pour vous inscrire immédiatement sur

Montréal :

http://bit.ly/2Im6rKB

 

Lille :

https://bit.ly/2yom2Yl

 

Au plaisir de vous rencontrer et d’échanger avec vous !

Dr Philippe van Acker

 

#institutneuroperformance #psychoposturologie #drphilippevanacker #posturologie #psychologie #reflexesprimaires #reflexesprimitifs #posture #corset #chromosome16

Leave a comment